Le pendule divinatoire vous répond en direct
Obtenez une réponse ‘oui ou nonen ligne
Side left

La radiesthésie a la portée de tous

Dans quelles conditions vous servir de la baguette ou du pendule, en particulier pour découvrir les sources.

Une fois sérieusement entraîné sur l'électricité, quand vous avez votre baguette bien en mains et que vous êtes habitué à vous servir du pendule, travaillez sur le terrain.

Commencez d'abord, si vous voulez faire un travail sérieux, par étudier le sol au double point de vue géographique et géologique: entourez-vous de tous le renseignements qui peuvent vous venir en aide: nature du sol, profondeur des puits, etc.

Recherche de l'eau

Promenez-vous avec la baguette jusqu'à ce que vous soyez arrêté par un relèvement de cette baguette. Marquez emplacement d'un coup de talon. Reculez, puis avancez d'un pas vers la droite ou vers la gauche. La baguette se relève encore. Constatez que vos coups de talon dessinent une ligne. Vous avez fait la une application de votre premier exercice sur l'électricité.

Passez au second. Reculez après un relèvement de la baguette. Après quelques pas, soit 15 par exemple, vous avez lieu de croire que la profondeur est au moins égale a la distance mesurée sur le sol. Vous avez obtenu jusqu'ici deux mouvements positifs. Si vous n'en enregistrer plus d'autres en reculant encore, vous êtes bien en présence de l'eau, dont 2 est le chiffre de série.

Il peut se faire qu'en reculant encore vous obteniez des mouvements négatifs, soit par exemple 3; ceux-ci seraient relatifs a la nature du sol, dans l’espèce à la craie dissoute dans l'eau. Après avoir tracé une des rives du courant, déterminez l'autre; la baguette se relève en le remontant et s'abaisse en descendant.

Contrôlez la profondeur en comptant sur place (3ième exercice). Après le relèvement de la baguette, continuez à compter: vous obtiendrez un second relèvement qui vous donne l'épaisseur de la zone mouillée.

Vous pouvez également chercher 1'eau a 1'aide d'un pendule spécialisé, dans l'espèce une petite bouteille d'eau dans le bouchon de laquelle passe une ficelle. Balancez ce pendule et suivez la direction qu'il indique. Tantôt il vous mène directement dans l'eau,tantôt la direction Nord-Sud-courant d'eau.

Quand vous arrivez-au-dessus de l'eau, le pendule tourne au lieu d'osciller. La méthode des témoins permet, en outre, de reconnaître si l'eau du sous-sol pareille ou non à l'eau supposée pure et potable versée dans la bouteille.

En suivant la même technique, vous pouvez découvrir les eaux minérales et suivre leur parcours. Bien plus, vous pouvez attaquer au grave problème du pétrole.

Ciné-parlant

Minéraux et végétaux

En employant toujours la même technique et les deux méthodes des séries et des témoins, continuez l'examen du sous-sol.

Si, au lieu d'un mouvement positifs, vous obtenez un mouvement négatif, abaissement de la baguette, reculez, vous enregistrez un mouvement positif, puis un mouvement négatif, et ainsi de suite alternativement. Vous n'avez donc que zéro comme nombre de série: vous êtes en présence d'une cavité ou d'un souterrain.

Déterminez-en les rives, les contours, et la profondeur comme vous l'avez fait pour l'eau. Le pendule spécialisé sera une petite bouteille vide et bouchée, ou une balle de tennis: il tournera au-dessus du souterrain dans le sens des aiguilles d'une montre.

Déterminez les filons et les gisements en vous rappelant les nombres des séries. Citons les principaux: Séries négatives: craie,3; pierre, 5 ; sable, 6; charbon, 18; pétrole, 24. Séries positives : fer, 4; cuivre, 5 ; argent, 6 ; or, 11; mercure, 12; plomb, 13. Remarquez l'ordre de ces dernières séries, qui est celui des poids atomiques des métaux considérés.

Contrôlez toujours les résultats des séries par la baguette et le pendule spécialisés. Votre pendule peut se composer d'un petit sac de toile attaché avec une ficelle de 30 cm., dans lequel vous mettez un échantillon du corps que vous recherchez, morceau de houille, minerai quelconque, phosphate, sable, etc.

Vous pouvez aussi spécialiser votre baguette en tenant ce pendule à la main et en l'appuyant contre la baguette; faites passer, pour cela, la ficelle entre les deux brins de la baguette au-dessus de la ligature.

La chose peut paraître extraordinaire au premier abord, mais elle n'en est pas moins exacte: vous pouvez opérer sur un végétal comme vous le faites sur une lampe électrique de poche.

Deux faits retiendront votre attention. Tout d'abord les nombres de séries sont différents suivant les végétaux. Les nombres les plus bas setaient ceux des plantes comestibles. Les plantes vénéneuses, au contraire,auraient de fortes séries.

Les limites d'influence sont également très variables, Il est très intéressant d'étudier les résultats pratiques que vous pouvez tirer de leur étude. Examinez, par exemple, si un lot de graines dont la limite d'influence est plus éloignée que celle d'un lot voisin donne des plantes plus vigoureuses.

Ces questions relatives aux végétaux sont très nouvelles, et vous devez multiplier les expériences à leur égard. Des expériences également fort intéressantes sont à exécuter sur les vins. Constatez donc les très grands services que peuvent rendre la baguette et le pendule dans beaucoup de recherches souvent fort onéreuses avec les procédés de prospection ordinaire.

La baguette des sourciers

Nous sommes en mesure de fournir les preuves de reconnaissance scientifique indiscutables des résultats de la baguette des sourciers, d'une importance réelle, et c'est avec un vif plaisir que nous la publions.

M. Armand VIRE, docteur ès-sciences. directeur d'un des Laboratoires du Muséum, est un de nos meilleurs opérateur à la baguette. S'étant occupé des fouilles des grottes de Lacave, près du Puits de Padirac, il pensa qu'il pouvait exister, à côté des grottes connues, d'autres galeries ainsi que des rivières souterraines. En conséquence, il se livra à tout un ensemble de prospections à la baguette, fit un plan de ce que son appareil lui indiquait et eut la très heureuse idée d'envoyer le résultat de ses prévisions sous pli cacheté à l'Académie des Sciences, pour l'ouvrir en séance publique lorsque, vérification matérielle étant faite, il était possible de confronter le travail des sourciers et la réalité.

Cette vérification vient d'être réalisée, Après plus d'une année de travaux considérables, un dernier coup de pioche à permis de pénétrer dans la galerie pressentie. Cette galerie mesure plus d'un km. de longueur, et il se trouve qu'elle est une des plus belles de la France. Ses stalactiques notamment offrent cette particularité de se diriger dans tous les sens.

Ce n'est pas la première foisque M. VIRE découvre des galeries. En 1915,il en découvrait d'autres sous les obus et sauvait ainsi l'existence de quantitéde nos soldats. A cette époque, ce n'était pas l'Académie des Sciences qui statuait sur ses découvertes, mais une autorité non moins grande, par une citation à l'ordre de l'arme.

Pendant bien longtemps, la baguette et le pendule des sourciers ont été l'objet de moqueries et de dédains injustifiés. Tout porte à croire que cette ère si longue d'épreuves est désormais close que nos modestes instruments et ceux qui les emploient vont enfin pouvoir rendre à la France et la Science tous les services que l'on est en droit d'attendre d'eux.

Vicomte Henri de France
(de Maison pour tous)

Volonté. L'hebdomadaire économique et politique de Madagascar

21 septembre 1935

Side right